S.A.M : Service accueil maternel

Public accueilli

  • Des femmes seules ou en couple, enceintes ou avec enfant(s) dont 1 de moins de 3 ans
  • Des hommes seuls avec enfant(s) de moins de 3 ans

Les personnes accueillies doivent être majeures et disposer de ressources régulières afin de participer financièrement à leur hébergement.

Capacité d’accueil et mode d’hébergement

De 24 à 30 places réparties dans 13 appartements du parc social SILENE à Saint-Nazaire. Les logements sont meublés et équipés.

Possibilité d’accueil en sous-location dans des logements vides.

Modalités d’admission

  • Évaluation sociale adressée par le service prescripteur au responsable de l’ASE et copie envoyée au SAM
  • Entretiens d’évaluation avec les professionnels du SAM, puis avis de la Commission d’Admission du SAM
  • Validation par l’ASE

Accompagnement proposé

L’accompagnement vise à :

  • Soutenir et valoriser le parent dans son rôle et ses compétences
  • Maintenir l’enfant dans sa famille
  • Maintenir le lien parent/enfant
  • Favoriser l’accès à l’autonomie par l’insertion sociale individuelle et familiale (accès aux droits, au logement, à la santé, aux loisirs…)

L’accompagnement prend 2 formes :

  • Un accompagnement individuel sur des rencontres régulières au domicile ou à Solidarité Estuaire, partage des temps du quotidien de l’enfant, accompagnement physique pour des démarches extérieures…
  • Un accompagnement sur la base d’activités collectives (cuisine, sorties, médiathèque, massages bébé…) et sur des permanences au lieu d’accueil…

Un projet d’accompagnement personnalisé est établi entre le résident et le SAM.

Durée de l’accueil

6 mois renouvelables, après bilan et validation de l’ASE

Composition de l’équipe

Éducateur de jeunes enfants, éducateur spécialisé, assistante de service sociale, puéricultrice, psychologue

Particularités

Accueil de mineures sur dérogation de l’ASE,
Continuité de l’accompagnement après le sortie du SAM sur 3 mois,
Accompagnement des familles sortantes d’un centre maternel pour favoriser leur retour sur le territoire nazairien.